Revenir en haut
Aller en bas


 

Partagez | .
 

 Liberté, c'est un mot qui nous revient {Mok, Sera & Adri

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 212
Couronnes : 78
Date d'inscription : 14/05/2015
MessageSujet: Liberté, c'est un mot qui nous revient {Mok, Sera & Adri   Ven 8 Jan - 22:15

Toi&Moi on va fonder une famille
   feat. Mok, Serana & Adriàn
Il ne pouvait pas le laisser comme ça.
Abandonné dans la rue, même pas déconnecté, même pas achevé. Près à mourir, dans le caniveau. Il ne pouvait pas faire ça, savoir qu'il allait s'éteindre alors qu'il lui suffisait d'un peu de sérum pour recharger les batteries. Du sérum, il sait comment s'en procurer. « Bonjour monsieur il me faudrait un peu de sérum s'il vous plait, pour mon anima... ». Ce n'était pas compliqué. Adriàn, les animas ne sont rien de plus qu'un jouet pour petits et grands. Arrête de pleurer, t'es ridicule. Il n'est pas mort, il a juste été mis à la poubelle. Franchir le pas, son père l'avait prévenu : l'anima mort dans le journal, annonce funeste d'un auteur sentimental, c'est rien de plus qu'un gosse qui pleure son jouet cassé. Le gamin du caniveau, ils ont juste oublié de l'achever… de retirer la pile, mais patience, le manque de sérum aura raison de lui.

Aujourd'hui il a écouté des parents qui avaient perdu leur enfant dans le parc. Ils ont cherché, avec son équipe, la gosse. Un témoin a vu l'oncle l'emmener. Ils n'y a pas d'oncle qui habite Copenhague. Il a lancé l'alerte enlèvement. Une petite fille de quatre ans.

Le manque de sérum finira de rendre le jouet qui parle inutile. Un jouet qui joue avec des chats et ne pleure pas, qui sourit quand il le regarde, là, en badaud qu'il est.

Une petite fille probablement loin, très loin. Ou morte. Comme le précédent. Retrouvé à Vanløse.

Adriàn donna sa veste à l'anima.

Une gosse. Une gosse. Des parents. Une engueulade. Une crise. Un accident. Un drame, un autre, une pile de drame dans son quotidien. Des citoyens qui le remercient du bout des lèvres et des larmes aux coins des yeux. Des cris. Rares sont les sourires. A la télévision, à la toute fin de l'épisode, le flic est remercié à chaudes larmes. En réalité, trop épuisé, la personne ne pense à ce que lui a bien pu éprouver. Évidemment, c'est son job, de résoudre les crimes des autres. Évidemment, il est sensé être blindé face à tout ça. Un gosse, une gosse, des parents qui pleurent.

Adriàn apporta du sérum. Une couverture. Un repas dans un tupperware. Rien d'extraordinaire mais ce jouet, c'est sa bonne action de la journée. C'est son petit moment où, à travers son sourire, il se rappelle la lumière dans son monde devenu bien noir depuis qu'il est entré dans la police. Ca ne peut hélas pas durer, l'anima commence à empester les déchets. Faut prendre soin des animaux. Il n'aime pas ça, le voir ainsi, si sale, si crasseux malgré ses sourires. Puis, il commence à s'attacher et lui, ben, il a pas le temps pour un animal de compagnie. L'envie, oui. C'est vide depuis que Doriane est partit de la maison. Il se sent seul, erre dans l'immense maison comme on cherche une présence fantôme… oui… ça lui ferait du bien, de la compagnie. C'est un anima affectueux. Le jouet parfait pour un homme comme lui. Mais papa ne sera pas d'accord. Il le désactiverait direct. Arf. Il est bien trop extrême papa, toujours à prôner la destruction. Ça va, hein. Si on jetait tout les jouets, qu'est-ce qu'on s’ennuierait quand même ! Alors il craqua, prit le Petit par la main en lui ordonnant de rassembler ses affaires dans ses bras, prendre un chaton si l'envie l'en prend, et sourire de le voir en garder un. Bien. Le doudou ronronne, la dose a été prise, la couverture et le tupperware bien plein au creux des bras,  ils sont prêt !

Ding ! Dong!

Il aurait peut-être dû hésiter un peu quand même. Se pointer avec le Petit sans même s'annoncer… ça craint pas un peu ? Bah. Elle pourra l'aider si elle ne veut pas le garder ! Au pire, y a les annonces. Mouais. Au pire y a les annonces, il rencontre et choisit l'adoptant ! Voilà, comme ça ça sonne bien : rencontrer l'adoptant. Il sonne une nouvelle fois, ça grésille dans l'interphone, il s'annonce quand retentit la voix pétillante de Serana, d'un enjoué : « C'EST MOOOOI ! » et hop, suivit du Petit, il pousse la grande de l'immeuble. Pas une hésitation en montant les escaliers, il lâche néanmoins la main de l'anima pour monter plus aisément.

Continue de monter Petit, j'accélère.

Arrivés en haut, elle a déjà ouvert la porte, prête comme toujours à l'accueillir. Quel sourire il lui fait ! Il anticipe l'arrivée de l'anima en la poussant dans son appartement pour qu'elle le voit au dernier moment. Ses mains sur ses épaules il lâche la gauche pour toucher sa joue, tu m'as trop manqué, deux jours sans te voir, j'aime pas.  Un baiser sur ses lèvres qui n'a rien de furtif et il se détache sans regret pour lui prendre la main.

J'ai un cadeau pour toi ! Enfin il l'entraîne sur le pallier pour lui présenter le Petit Anima qui grimpait l'escalier. Je l'ai trouvé dans la rue, tu veux pas l'garder ? Il est a-do-rable ! Alleeeez dis oui ! Petit ! Dis lui que t'es adorable !
© Gasmask    

• • • • • • • • • • • •
SERANA PUE.
DORIANE JE T'AIME, C'EST TOI LA PLUS JOLIE ♥ ♥ ♥

#TrollD'admins

Loin du saint brisant ses vœux, il est le Malin, fallacieux, bien trop patient. Il est cette ombre tapie dans un coin du décor à laquelle on ne prête aucune attention.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 146
Couronnes : 35
Date d'inscription : 05/01/2016
MessageSujet: Re: Liberté, c'est un mot qui nous revient {Mok, Sera & Adri   Sam 9 Jan - 18:50


Liberté, c'est un mot qui nous revient
Un nouveau royaume !

Il était une fois, un gentil prince qui s'était fait exiler de son château. Son père l'avait juger inférieur à ses autres frères et soeurs. Le prince avait errer jusqu'à tomber sur le royaume des chats. Des créatures trop mignonnes et adorables. Ils adoptèrent rapidement le prince. Hélas ce dernier n'était pas éternel et tel la belle au bois dormant alla s'allonger dans son cercueil, pour dormir pendant des années.

C'était une jolie histoire que j'aurai raconté à mes amis ANIMAS si un humain ne m'avait pas trouvé. Il s'appelait Adriàn. Il était gentil, comme les chats. Je me demandais si il ronronnait comme eux. J'avais tendu ma main pour le caresser, juste pour voir avant de me rappeler qu'on touchait pas sans permission. Mok devait être obéissant. Mok devait être adorable. Mon nouvel ami venait me voir souvent, me ramenait des couvertures et des boîtes avec de la nourriture que je partageais avec mes fidèles compagnons. Et puis un jour, l'humain m'avait prit la main, m'ordonnait de rassembler mes affaires. Je pouvais prendre un chaton si je voulais. Les souhaits, c'étaient comme les ordres. Alors j'en avais pris un, un mâle qui avait une petite tâche en forme de coeur entre les deux yeux. Je quittais mon royaume, bagage en main. J'avais un nouveau Maître. Parce que c'était ça non ? Pour cette raison qu'il m'emmenait ?

Son immeuble était en tout les cas très jolie. Je levais la tête, est ce que ça touchait les nuages ? Est ce que si j'allai au dernier étage je verrai les anges ? Adriàn sonna à l'interphone. C'était étrange. Peut être avait il oublié ses clés ? Une voix féminine se fit entendre. Sa femme ? Sa petite amie ? J'allai avoir une Maîtresse aussi ? Je m'excitais tout seul sur ce trottoir et montait rapidement les escaliers une fois à l'intérieur. Mon Maître était devant. Lorsque j'arrivai à sa suite, il m'attendait sur le palier. Avec une madame. Il voulait me donner à elle.

Montre Mok que tu es adorable. Fais lui voir à quel point.

Je m'avançais vers l'humaine. Elle avait des jolies yeux.

- Mok vous trouve très jolie ! Et Chaton aussi !

Je lui tendais le petit chat qui se mit à miauler avant de le serrer à nouveau contre moi.  

- Mok cuisine et fait le ménage ! Mok connait aussi toutes les positions ! Vous préférez laquelle ?

Continuais je avec un large sourire remplie d'innocence. Je ne me rendais pas compte de ma question, qui à mes yeux était des plus banales.

copyright acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://factorem-anima.forumactif.org/t71-moi-je-construis-des-ma
avatar
Admin
Messages : 86
Couronnes : 55
Date d'inscription : 24/12/2015
MessageSujet: Re: Liberté, c'est un mot qui nous revient {Mok, Sera & Adri   Sam 9 Jan - 19:50



Liberté, c'est un mot qui nous revient
ft. Serana & Adriàn & Mok
Serana était rentrée tôt ce jour-là. Il n’y avait pas eu beaucoup de personnes à la bibliothèque… Saga était passée, elle avait eu le droit de lui faire un câlin avant de lui tendre les bouquins qu’il lui avait demandé. Il faut dire que Saga avait toujours eu des demandes un peu spéciales, mais Serana arrivait toujours à les trouver. C’était la partie de son travail qu’elle aimait beaucoup. Trouver les livres que demandent les personnes. Aujourd’hui, Serana était heureuse.

Elle était rentrée chez elle beaucoup plus tôt. Elle prit une douche et décida par la suite de passer la soirée en compagnie de ses livres. Une bonne bibliothécaire devait lire tous les livres de son espace de travail. Alors Serana en commandait souvent et beaucoup. Ce soir, c’était un livre sur l’amour entre deux personnes qu’elle ouvrit. A peine commencer son livre que l’interphone sonna. Le cœur de la jeune femme fit un bond. Il n’y avait qu’une personne qui pouvait venir la voir. Adrian. La jeune femme courut presque pour aller lui ouvrir. Sa voix monta dans l’interphone, il était enfin temps qu’il vienne. Deux jours, c’était trop long. Bien sûr, Serana savait que leur relation n’avait rien d’officiel. C’était plutôt du sexe sur demande, mais elle s’en fichait. Enfin, elle ne s’en fichait pas tant que ça. Elle commençait à développer des sentiments beaucoup plus forts pour Adriàn… Elle devait faire attention. Elle lui dit de monter et alla ouvrir la porte pour l'attendre. Elle pouvait presque sautiller sur place. Elle l’entendit monter et son cœur continua de cogner fortement contre sa poitrine puis elle le vit. Un sourire indescriptible se dessina sur ses lèvres et Adriàn la poussa déjà dans son appartement. Leurs lèvres se rencontrent un instant avant de se détacher puis, il lui prend la main en lui disant qu’il avait un cadeau. Serana hausse les sourcils puisqu’elle ne l’a pas vu entrer dans l’appartement avec un cadeau. Il l’entraine vers le palier et lui présente un petit être. Un Anima d’après les premières observations de la jeune femme. Adriàn lui demande si elle ne veut pas le garder. Panique, elle ne s’est jamais occupée d’un Anima. Elle n’est pas Auteur… Ce Petit par contre doit avoir besoin de quelqu’un. Avant qu’elle ne puisse répondre, l’Anima lui dit qu’elle est jolie et que le chaton aussi la trouve jolie. Serana voit la petite boule de poils entre ses mains et sourit. Il est vraiment adorable comme Anima. Puis il lui dit qu’il fait la cuisine et le ménage et qu’il connait toutes les positions… Les positions ? Serana comprend au moment où il lui demande quelle est sa préférée. La jeune femme reste interdite pendant quelques secondes avant d’éclater de rire. La petite bouille de l’Anima lui fait comprendre qu’il n’est qu’un petit être innocent. Serana lâche la main d’Adriàn pour attraper la main libre de Mok.

« C’est bien que tu puisses faire la cuisine, j’aimerai beaucoup que tu m’apprennes. Par contre, ce soir, nous allons manger une pizza surgelée. Adriàn, tu restes avec nous bien sûr. »

Ce n’était pas une question, mais un ordre. Serana entraina l’Anima au salon et l’invita à s’asseoir. Elle lui dit alors :

« Pour ce qui est de ma position préférée, je garde le secret si tu le veux bien. »

Elle lui fit un clin d’œil avant de faire asseoir Adriàn et de leur demander :

« Qu’est-ce que vous voulez boire ? »


codage de coula.

• • • • • • • • • • • •

Vivre au travers de lui
Parce que parfois, les relations peuvent être compliquées... Il faut savoir se mettre de coté pour les gens que l'on aime, même s'ils ne le voient pas... © by Sun  


Tu es seul ? Malheureux ? Tu es un anima sans maître ? Rejoins la SSPA ! La Serana Société Protectrice des Animas sera toujours là pour toi ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 212
Couronnes : 78
Date d'inscription : 14/05/2015
MessageSujet: Re: Liberté, c'est un mot qui nous revient {Mok, Sera & Adri   Mer 20 Jan - 17:50

Toi&Moi on va fonder une famille
   feat. Mok, Serana & Adriàn
Il ne pouvait pas le laisser comme ça.
C'était comme un père qui présentait son fils à des amis. Fier, le dos droit et le sourire étincelant, Adriàn ramène son rejeton à sa compagne qui ne peut que l'aimer. La pensée négative qu'elle le rejette ne l'effleure plus, elle va l'adorer autant que lui l'aime. Mok a son âge mais son charme pétillant, ses paroles naïves, lui consacre l'innocence d'un enfant. Ce chaton qu'il ne lâche pas renforce l'image d'un gosse et même quand il parle position, il ne fait que pouffer de rire Adriàn. C'est pas sérieux. Elle ne s'offusque pas, mais ne répond pas et Adriàn roule des yeux. Il a bien une idée de la réponse mais l'entendre lui aurait bien plu.. Sa main effleure la taille de Serana. Les yeux sur Mok. Merde ils ont un gosse maintenant. Son amie tend les bras au nouveau venu, parle d'apprendre la cuisine, l'entraîne dans le salon en véritable hôtesse et lui il commence à faire la moue. Il ignorait que Mok cuisinait. En plus elle parle pizza surgelé alors qu'il est là… elle est vexante. Il peut pas cuisiner, comme d'habitude ? Elle lui fait quoi là ? Faut que ce soit le gosse qui se charge des repas sinon c'est pizza ? Ordinairement c'est lui qui cuisine et elle adore ça, elle en redemandait même. Menteuse. Elle ne lui a jamais demandé de lui apprendre, elle se contentait de manger et dire de son joli sourire combien c'est bon. Tu parles, menteuse elle n'aimait pas, ouais. Elle disait ça pour lui faire plaisir…. Oh non. C'est parce que c'est un gosse. Lui, il est pas assez adorable, il est trop vieux, alors elle prend ce qu'il donne sans s'extasier. C'est bien les bonnes femmes ça, un môme apparaît et elles oublient leurs hommes.

Vexé du manque d'intérêt soudain que Serana lui porte, Adriàn se lève pour aller chercher lui-même un soda dans la cuisine. Marque ton territoire, montre lui que tu es toujours ici chez toi, que ces lieux tu les connais bien. Il ouvre un placard pour sortir un paquet de gâteau apéritif qu'il cale sous son bras, revient prendre le tupperware à Mok mais au lieu de l'ouvrir il va le mettre au congélateur. Puisqu'elle veut manger de la pizza. Enfin après avoir bien paradé, Adriàn s'installa dans le fauteuil qui lui a été désigné, verre en main et paquet qu'il ouvre.

J'avais fais un curry mais puisque tu veux manger de la pizza, on va manger de la pizza. Ca s'entend qu'il boude. Je savais pas que tu cuisinais Petit. C'est pour ça qu'on t'as créé ? Pour cuisiner ?

Il ne s'était jamais posé plus que ça la question. Pourquoi Mok avait-il été jeté, d'où venait-il… Quelqu'un avait eu un ANIMA et, un jour, en avait eu marre et l'avait jeté. Comme on met à la poubelle un jouet en bois pour s'en offrir un électronique. D'ailleurs la question sur la position… il lui avait déjà fait des sous-entendus graveleux, Adriàn avait prit ça pour du charme, et très mal à l'aise n'en avait pas fait cas mais maintenant… Mok n'était qu'un gosse mais un grand gosse… Serana est célibataire…

D'ailleurs Petit, faut que t'arrête de faire des sous-entendus à tout le monde. Serana c'est comme… ta mère, okay ? On lui demande pas sa position et on la drague pas, d'accord ?

Sourire même s'il prend un ton quelque peu autoritaire, complètement paternel. Il y a du Magnus dans son intonation. Il a comprit ? Oh mince manquerait plus qu'il drague tout ce qui bouge.. merde, il y avait pas pensé, quand on adopte un animal, faut penser à le dresser.
© Gasmask    

• • • • • • • • • • • •
SERANA PUE.
DORIANE JE T'AIME, C'EST TOI LA PLUS JOLIE ♥ ♥ ♥

#TrollD'admins

Loin du saint brisant ses vœux, il est le Malin, fallacieux, bien trop patient. Il est cette ombre tapie dans un coin du décor à laquelle on ne prête aucune attention.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 146
Couronnes : 35
Date d'inscription : 05/01/2016
MessageSujet: Re: Liberté, c'est un mot qui nous revient {Mok, Sera & Adri   Mer 20 Jan - 21:46


Liberté, c'est un mot qui nous revient
Un nouveau royaume !

Je ne savais pas pourquoi elle rigolais. Mais mon ancien Maître m'avait dit que si les gens riaient c'était qu'ils étaient satisfait. Alors ça voulait dire que j'avais Serana dans ma poche. Maître Adriàn allait être fier de moi. J'avais réussi à être adorable. L'humaine m'avais prit par la main, me demandant de lui apprendre à cuisiner car apparemment elle était nulle dans ce domaine. La cuisine c'était mon rayon, et un grand sourire orna mon visage. J'allai pouvoir m'exercer autant que je voulais. Enfin, si j'avais le droit bien sur.

- Mok le fera avec plaisir !

Tout était question de plaisir dans ce monde. Le travail, le divertissement, la famille. Tout tournait autour de ce simple mot. Je ne savais pas pourquoi cela gênait les humains de parler de ce genre de chose. Ils étaient tellement étrange et fascinant à la fois. Comme un gentil ANIMA, j'avais suivi Serana et m'étais assis sur le canapé. Adriàn m'avait volé mon tupperware avant de filer dans une autre pièce. Je levais la tête vers la jeune femme. Qu'est ce que je voulais boire ? Il y avait tellement de chose que je désirai tester. Tellement que je ne savais que choisir. Alors je répondais ce que les humains sortaient dans ce genre de situations.

- La même chose que mon Maître !

On pourrait aussi sous entendre un manque d'originalité mais ce n'était pas le cas pour moi. Maître Adriàn était revenue avec un paquet de gâteau et un soda. Ce dernier semblait vexé mais je ne comprenais pas pourquoi. Est ce que j'avais fais quelque chose de mal ? Est ce que c'était parce que je cuisinais ?

- Mok cuisine, mais si ça dérange Maître Adriàn, Mok ne cuisinera plus !

Proposais je avec un sourire triste. Je devais obéir sinon il n'allait pas être content.

- Mais Mok n'est pas cuisinier, Mok est un gigolo ! La cuisine c'était le loisir de Mok !

Expliquais je fièrement. J'étais fier de mon ancien travail, de ce que j'étais. Même si j'étais obsolète je savais que grâce à moi mon ancien maître avait eu une partie de sa vie bien heureuse. Pendant deux brefs années j'avais eu beaucoup de clients, et eux aussi ils avaient été heureux avec moi. Je devais donc rendre Serana et Maître Adriàn heureux à leur tour. Il m'a réprimandé parce que je faisais des allusions à la jeune femme. Elle était comme une mère ? Je penchais la tête sur le côté en signe d'incompréhension.

- C'est quoi une mère ?

Est ce que c'était comme une Maîtresse ?

copyright acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://factorem-anima.forumactif.org/t71-moi-je-construis-des-ma
avatar
Admin
Messages : 86
Couronnes : 55
Date d'inscription : 24/12/2015
MessageSujet: Re: Liberté, c'est un mot qui nous revient {Mok, Sera & Adri   Sam 23 Jan - 16:54



Liberté, c'est un mot qui nous revient
ft. Serana & Adriàn & Mok
Serana installe ses invités au salon et leur demande ce qu’ils veulent. Adriàn se lève et va se chercher quelque chose lui-même. Lorsque Serana a proposé de manger pizza, elle ne pensait pas que son amant allait bouder. Il lui dit qu’il avait un curry, mais que si elle avait envie de manger pizza, c’était parfait. La jeune femme secoua la tête et lui dit :

« Je ne savais pas, alors, on mangera curry, ça te va ? »

Mok lui dit alors qu’il aimait beaucoup faire la cuisine. Serana lui sourit. C’était sans doute une passion. Adriàn demanda à Mok s’il avait été créé pour faire la cuisine. La jeune femme alla chercher le coca que Mok avait demandé quelques instants plus tôt. Elle n’était pas persuadée qu’un Auteur créait des animas seulement pour faire la cuisine… Mais peut-être que c’était le cas pour Mok. Elle se demandait pourquoi il avait été abandonné… Elle n’osa pas lui demander de peur de lui faire peur ou de la peine. Elle s’attachait doucement au petit anima.

D’ailleurs le petit lui dit alors qu’il était gigolo. Serana faillit laisser tomber la canette de coca qu’elle tenait dans ses mains. Pourquoi quelqu’un avait-il envie de créer un anima juste pour avoir de l’argent ? C’était horrible. La jeune femme revient vers Mok et lui tendit la canette tout en jetant un coup d’œil à Adriàn. Elle ne savait pas quoi dire. Puis, son amant prit la parole, disant à Mok que Serana était comme sa mère et qu’il ne fallait pas demander sa position et ni la draguer. C’était sans doute des mots trop compliqué pour lui puisque son regard changeant tout de suite… Serana se tourna un peu vers Mok et lui dit :

« Une mère, c’est une femme qui s’occupe des enfants. Tu es un peu notre enfant à nous. Puisque personne ne s’occupe de toi, c’est à moi de le faire. Une mère, c’est une personne qui est là pour t’aider, t’aimer, te disputer si tu fais des bétises, mais aussi, c’est une personne qui est là pour t’apprendre beaucoup de choses, comme la lecture, l’écriture et tout pleins d’autres choses… J’espère seulement que tu resteras pour toujours avec moi… Je n’ai pas envie que ton ancien maitre vienne chez moi pour t’enlever… »

Serana eut un petit sourire triste avant de concentrer son regard sur ses mains. Elle était largement en âge pour se marier, mais elle ne l’était pas encore. Elle imaginait Adriàn lui demandé sa main, mais elle savait qu’il n’était pas prêt. Cependant, elle n’avait pas l’intention d’attendre toute la vie… Elle avait envie de commencer une vie de famille. Avec l’arrivée de Mok, c’était un peu comme s’ils formaient une petite famille tous les trois… Sauf qu’Adriàn et Serana n’étaient pas mariés. La jeune femme soupira et son visage joyeux se changea en voile de tristesse. Elle se perdit dans ses pensées….

Un jour, tout va changer…


codage de coula.

• • • • • • • • • • • •

Vivre au travers de lui
Parce que parfois, les relations peuvent être compliquées... Il faut savoir se mettre de coté pour les gens que l'on aime, même s'ils ne le voient pas... © by Sun  


Tu es seul ? Malheureux ? Tu es un anima sans maître ? Rejoins la SSPA ! La Serana Société Protectrice des Animas sera toujours là pour toi ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Liberté, c'est un mot qui nous revient {Mok, Sera & Adri   

Revenir en haut Aller en bas
 

Liberté, c'est un mot qui nous revient {Mok, Sera & Adri

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le passé nous revient toujours quand on dors... [pv Seth Cooper]
» C'était nous revient en mars !
» Fort-Liberté, une potentialité touristique
» ce que nous faisons : les sauts en image
» Aimé Césaire, la liberté pour horizon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: ❝ København :: ❝ Habitations :: Appartement Larsen-